• Bien manger, c’est le début du bonheur

Bon, on est d’accord cette phrase bidon, tout le monde s’en cogne . Mais, on va pas se mentir, manger des pâtes tous les jours dimanches et jours févriers inclus, c’est un peu routinier. Alors, avoir le luxe de se payer (de temps en temps) une bonne entrecôte achetée à un prix exorbitant chez le boucher du coin, accompagnée de son risotto fondant, ça n’a pas de prix ! Et oui, on exploite tous les points positifs, comme on peut….

  • Métro, bistrot, dodo

Les douze coups de 18h sonnés et l’Happy Hour annoncé, nous sommes tous adeptes des bistrots et terrasses de café enfumées. Entre potes ou plus gênant, en « date »,  il est toujours bon de pouvoir meubler la conversation en parlant de sa très très dure journée de travail ! Ou, pour les plus relous, de faire savoir à quel point on est IN-DIS-PEN-SABLE à sa boîte…

 

  • « After-Work », ça veut tout dire non ?

Pour rester dans le champ lexical de la beuverie et dans un esprit purement logique, un « After-Work » n’a pas grand intérêt quand on passe la journée au lit, au chaud, à grignoter, devant sa série (oui, vu comme ça, ça a l’air cool) ! Je dis juste que c’est « logique », pas pertinent .

  • Vous mes collègues, je ne vous oublierai jamais…

Bon, en modifiant un tout petit peu la chanson de Sheila, il faut se le dire : croiser les mêmes personnes tous les jours devant la cafette, ça crée des liens ! Puis, votre collègue insupportable qui n’enlève pas le son de son clavier et sextote toute la journée peut s’avérer être un bon compagnon de pinte pour l’Alter-Work, en Happy-Hour… Ok, on tourne un peu en rond mais vous voyez où je veux en venir.

  • Partenaire particulier

Bien que même les relations amoureuses se digitalisent beaucoup au 21ème siècle, ne l’oublions pas : le bureau ou open-space pour les plus branchés, est le lieu idéal pour rencontrer l’âme soeur !  Alors, pour conclure (sans mauvais jeux de mots), il y a quand même de bonnes raisons de sortir de son lit.

Nous espérons vous avoir, un tout petit peu, convaincus.